mercredi 16 septembre 2020

Il n’a pas dit non

Je suis resté dans le vague. Jusqu’au bout il était resté prévenant me proposant encore un chocolat et du café. Moi j’étais dans l’idée que je n’avais pas été au top. Il a fallu que je trouve une manière de m’excuser de cette contre-performance. Puis j’avais déposé un baiser sur ses lèvres en guise d’au revoir, il y avait répondu.Plus rien une fois la porte fermée. Le silence du téléphone. Plus de message. Je le savais parti en vacances mais il se connectait quand même tous les jours.  Je crois que j’aurais préféré recevoir un message lapidaire et moqueur plutôt que ce silence.

Des jours passent. Je finis par demander des nouvelles. Il me réponds brièvement. Je le perçois sèchement. Une possibilité de repasser dans sa ville se dessine. J’hésite à en parler. Je crains la réponse. Je lui dis pourtant. Il ne dit pas non. Ce n’est pas une adhésion mais la période est complexe. 

Et soudain il me demande des nouvelles. Nous passons une demi-heure à converser. Il parle de cette dernière fois, qu’il a donc aimée. Il me dit des choses agréables. Il me parle de ses envies de moi. Celle d’aller plus loin. Il rappelle des souvenirs de nos rencontres qui l'ont marqué. Il se dessine un autre contour de ses agressivités passées. J’ose lui exprimer ce que je ressens de lui également. Sa tendresse quand il s’abandonne enfin et qui me transporte.. Évidemment il reste ce décalage. Nous ne vivrons pas ensemble mais il l’accepte désormais.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire