samedi 16 juin 2018

Glanes #31 censure

Je ne regarderai pas la coupe du monde de foot. D'abord parce c'est le foot. Ensuite parce que c'est en Russie. En 98, je l'avais regardée. Ça se passait dans une démocratie avancée. La gauche était au pouvoir. Plurielle, même la gauche. On imaginait encore des lendemains qui chantent.
Je l'avais regardé à partir des quarts de finale. Pas plus tôt, il ne faut pas quand même exagérer. Je n'ai jamais aimé le foot, ni y jouer et encore moins le regarder. Enfant, j'étais catastrophé par les hurlements de primate de mon père et de mon frère, fébriles, assis sur le bord du fauteuil quand ils flippaient pour leur équipe préférée. C'est comme cela que je m'étais taillé une réputation de pas sportif.

En fait en 98, je l'ai regardé pour raisons familiales. Le reste n'a strictement rien à voir. Par empathie pour ma tête brune et pour la femme de ma vie, même si tous les deux n'étaient pas loin des primates. Nous avons fait un jeu collectif à quatre, car la petite dernière s'y était mise aussi. J'en garde un bon souvenir.

Mais là pas question, même si Fabienne Sintes nous dit "Il ne peut y avoir trois milliards d’irresponsables imbéciles dans le monde, ce n’est pas vrai. Nous n'allons pas vous resservir Camus mais saviez-vous que Chostakovitch était fou de son équipe de Leningrad, que Giraudoux adorait le foot, Nabokov aussi, Céline, André Maurois. Olivier Guez l’écrit magnifiquement, Philippe Delerme aussi." après nous avoir cependant la veille ouvert les yeux avec "En Russie, football rime avec combat populaire. De Staline à Poutine, le ballon rond a servi d’outil d’instrumentalisation. Tous les coups sont permis."

Le foot est Russie, au pays où on casse du pédé, entre autres choses.

PS : J'espère que Fabienne Sintes parlera aussi du scandale de la formation des jeunes dans notre pays. Sais-tu que des clubs recrutent des juniors, cadets, benjamins quand les gamins du village ne sont pas assez bons pour que leur équipe ne soit pas reléguée dans la catégorie inférieure.







2 commentaires:

  1. La Gauche était au pouvoir? et Chirac on le met où alors : au dessus de la mêlée , comme au rugby ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, Chirac s'était dissous en 97 que je sache, et en 98 il s'occupait des Chrysanthèmes. Quant à la mêlée, Chirac n'a jamais été au dessus, plutôt dedans à serrer les couilles des autres. Et ses bières, où avait-il mis ses bières ?

      Supprimer