mardi 13 mars 2018

Le premier Régis

Des Régis j'en ai connu deux. Deux gars qui m'ont laissé un goût amer. Deux épisodes qui m'ont interpellé sur la notion de fidélité.
Le premier n'y était pour rien.
Je le revois à la table des mariés, à la place qui aurait pu être la mienne. Qui aurait dû ?
Dilou avait été mon meilleur ami. Il avait supplanté Émile quand celui-ci faisait le beau et m'utilisait comme repoussoir. Avant que Tom ne devienne ce pilier qui ne s'est jamais trop éloigné.
Dilou m'avait sorti de l’enfermement adolescent. Quelle patience avait-il eu avec moi ! Comment est-il arrivé à me faire parler alors que je m'étais juré de ne plus ouvrir mon cœur à quiconque ? Dilou était adorable.
Il était aussi facilement aveuglé par l'amour. Mais il était aussi souvent que moi en désespoir. Ses liaisons ne duraient guère, jusqu'à ce qu'il concrétise avec la femme de la première partie de sa vie. Dès lors, il ne voyait qu'elle et il était presque fascinant de voir leurs regards enamourés survoler l'entourage. Il y eut forcément des conséquences. Nous les trouvions lourds, nous devînmes un obstacle pour elle. Au sens propre car nous prenions un malin plaisir à nous placer sur les trajectoires. Elle l'éloigna de nous, il se laissa faire.
Au mariage, nous fûmes invités pour le dessert. Tous ses copains. Cela se faisait pour les amis des mariés, afin qu'ils puissent participer au bal sans plomber le budget du repas. On essayer d'arriver au moment opportun, quitte à attendre à l'extérieur, on avait dû s'occuper entre la cérémonie et la première partie des réjouissances. Il fallait nous trouver des places aux tables, on se serrait un peu.
Le premier Régis était un ami à elle, il trônait en témoin du marié. Je l'ai vu ce jour là comme un usurpateur. Ce fut blessant de ne remarquer aucun de ses amis historiques à ses côtés.
L'ambiance était moyenne - c'est toujours difficile de prendre le train en marche - et je n'ai pas un grand souvenir de cette fête. Cela ne m'a pas empêché de prendre Dilou comme témoin lorsque ce fut mon tour. Mais notre amitié finit par s'effilocher. Sa vie de couple modèle devint vite un enfer. Elle s'est terminée quelques années plus tard. Nous ne nous sommes pas revus. Je rêve parfois de lui comme d'un ami perdu.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire