vendredi 20 avril 2018

Faim de loup

Le billet est parti par erreur, vide et finalement, je n'aurai pas le temps de faire mieux que cette image et ces quelques lignes.
Je suis en mode faim de loup. Luc'ien a déclenché quelque chose puis l'a attisé par ses réponses parcimonieuses.
J'ai erré, cherché avec obstination, ouvert des voies, tenté des approches, stationné en des lieux, senti la chaleur d'hommes apeurés, trouvé un bref et maigre apaisement hier soir dans des bras sensuels.
Je retourne à mes urgences, les clignotants sont au rouge, je vais me faire ramasser, je ferme les fenêtres, j'arrête la procrastination.
Puis je pars, loin, 8 jours, j'abandonne tout, je laisse en plan mes travaux, je glisse mes émois dans une petite boite, on verra ce qu'il reste au retour. Qui sait, les petits lutins.
Bye, prends soin de toi.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire