vendredi 15 décembre 2017

Glanes #27 anniversaires

(c) Getty images
Je termine une semaine dense, je n'ai pas vu le temps passer alors que j'avais pensé publier tous les jours ou presque pour rattraper un certain retard de narration de beaux moments masculins avant que je n'oublie certains détails, on dira que cela ne fait rien, il ne me restera que l'essentiel et je pourrai broder un peu comme en tous mémoires.

dimanche 10 décembre 2017

Tu aimes les nombres premiers ?

"LISBETH S’ÉTAIT SOUVENUE d'un article sur les autistes savants qu’elle avait lu longtemps auparavant dans la revue Science. Le théoricien des nombres Enrico Bombieri y faisait référence a un épisode du livre d'Olivier Sacks, L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau, où des jumeaux autistes attardés faisaient tranquillement des batailles de nombres premiers, comme s'ils les avaient visualisés dans un paysage intérieur mathématique, ou comme s'ils avaient percée le mystère des nombres.
  Ce que les jumeaux étaient parvenus à faire et l'objectif de Lisbeth étaient deux choses différentes, pourtant elle devinait une vague similitude et décida de tenter le coup, si minces que fussent ses espoirs. Elle ressortit le fichier NSA crypté et son programme de factorisation par courbes elliptiques, puis elle se tourna vers August. Qui répondit en balançant le buste d’avant en arrière.

samedi 9 décembre 2017

Ils sont venus, ils sont tous là...

A cette heure même, le cortège s'élance depuis l'Arc de triomphe. Des centaines de milliers de fanatiques se sont déjà rassemblés le long de l'avenue des Champs-Élysées, le ronronnement des moteurs de milliers de Harley-Davidson rythme le lent mouvement qui conduira le cercueil du chanteur très connu vers la Madeleine.
J'hésite encore. Vais-je allumer le téléviseur ?

mercredi 6 décembre 2017

Ah ! Monsieur d'Ormesson...

Jean d'O montait au ciel et je n'avais toujours rien lui de lu. Ce n'était pas faute de l'avoir écouté à maintes reprises. J'entends encore Jacques Chancel commencer Radioscopie "Bonjour Jean d'Ormeçon... ". Oui, je n'ai jamais eu envie d'ouvrir un de ses livres, sans doute parce que ses propos légers et sautillants ne m'y ont jamais incité. Je le trouvais terriblement barbant bien qu'amusant à entendre.

mercredi 29 novembre 2017

D’où l’on vient

J'étais de passage dans cette ville périphérique d'une métropole. Le quartier paraissait improbable au premier abord. Je n’avais pas vraiment l’habitude. Il y avait pourtant des sons très habituels, ceux des enfants qui vont à l’école, avec cette turbulence matinale qui se calmera un peu plus tard. Seulement les mères étaient pour certaines voilées et les accents plus gutturaux que ceux que j’avais connus.

mardi 28 novembre 2017

Le sourire d’un garçon

Ces trois jours furent denses et riches. La dernière réunion et le dernier repas de travail venaient de se terminer. On se retrouvait à quelques uns pour prendre un café au bistrot du coin. Nous avions énormément progressé ensemble. Au loin dans le tunnel, un peu de lumière apparaissait que nous voyions plus ou moins vive selon notre sensibilité personnelle, nos angoisses ou notre optimisme.

samedi 25 novembre 2017

Merci la vie

Métro. Les couloirs de la station Hôtel de Ville empestait l’urine mercredi après-midi. L’odeur a disparu ce matin. Un homme sud-américain chante et s’accompagne à la guitare.
Gracia a la vida.
Une version lente, pénétrante.

jeudi 23 novembre 2017

Je l’ai revu

J’ai revu mon apparition la semaine suivante. Je n’ai pas pu faire équipe avec lui. Mon équipier habituel était revenue de vacances. J’ai senti comme une déception mais j’ai appris à prendre du recul sur ce que je lis sur les visages. De temps en temps nous regardions où en était l’autre. Il est reparti avant moi et est venu me saluer, me serrer la main même, ce qu’on ne fait pas habituellement. Il y a des codes.

samedi 18 novembre 2017

Le négligé

Ça aurait pu être un date.
J'étais de passage pour deux jours dans cette bourgade de la côte. Je m'étais localisé quelque jours avant. Il m'avait envoyé un petit message sympathique. Pas un ça va ? On avait pris rendez-vous assez vite à condition que je n’arrive pas trop tard. Or, je devais avoir un diner.